Je dois m’entrainer une à deux heures par jour pour apprendre à apprivoiser l’instrument et progresser régulièrement.  Avec le temps, certains de mes voisins ont développé une allergie au jazz manouche, du coup je viens jouer dans ce magnifique parc pour ne pas les déranger. Certains me saluent et me disent bravo, d’autres ne me regardent pas et n’ont pas l’air d’apprécier plus que ça. Les enfants par contre, ils adorent et viennent parfois même danser !

Pierre-Antoine, Parc de l’Indépendance

»

Autres histoires de Morgien(ne)s

Envie d'être informé(e) des nouveaux articles ? Inscrivez-vous à notre newsletter !
Pas plus d'un e-mail par semaine, promis !

Comme vous, nous détestons le spam et ne transmettrons donc en aucun cas votre e-mail à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en tout temps en cliquant sur les liens à la fin de chaque e-mail que nous vous envoyons.